Le Cercle du Capharnaüm

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Le Capharnaüm nouveau est arrivé ! L'Atlas est là ! - Si vous souhaitez vous le procurer, c'est par ici.

#1 13 Feb 2008 01:18:31

Sprotj
Gros membre
Date d'inscription: 11 Feb 2008
Messages: 140

[PNJ] Fadel Al Ghanem, chef de bande sanguinaire

Nom :  Fadel (supérieur, excellent ) Al Ghanem (le triomphateur)

Influence : Puissant dans sa région d'action (changeante)

Réputation : Chef pillard sanguinaire et sans pitié. A la réputation d'accueillir les guerriers qui se reconnaissent dans ses actes pour leur donner une chance de rejoindre sa horde.

Physique : Grand et puissamment bâtit, Fadel a la musculature noueuse et la démarche des hommes qui passent leur vie à cheval. Il a fait tatouer de noir le contour de ses yeux et ses tempes, formant une bande noire horizontale barrant le haut de son visage. La couleur a passé avec les années mais son faciès reste impressionnant. Il a la marque des dragons sur le torse. Il arbore également deux autres zones de peau marquées par le dragon. En réalité il a dépecé ces deux marques sur le corps d'héritiers du dragon qui ont eu le malheur de tomber sous sa main. Il s'est ensuite lui même écorché la peau sur une surface équivalente et a plaqué sur sa plaie l'épiderme de ses adversaires, afin d'assimiler leur marque sur son propre corps (éventuellement avec des sutures). Le résultat est assez sinistre.

Histoire : Quatrième enfant d'une modeste famille, Fadel (supérieur, excellent) a été nommé ainsi à naissance, quand ses parents ont contemplé de leurs yeux la marque du dragon qui ornait sa poitrine. Le village entier fit la fête pendant trois jours pour célébrer une naissance aussi extraordinaire.

Il a été elevé dans la certitude que la marque qui ornait son torse ferait de lui quelqu'un de grand, de supérieur aux autres, comme l'annonçait son prénom. Son enfance a été une succession de victoires morales sur les autres enfants, au fur et à mesure qu'il s'imposait à tous que Fadel était loué et encouragé par l'ensemble des adultes du village. Il faut dire que chacun faisait son possible pour lui donner le meilleur, espérant cueillir en retour les fruits de leurs efforts dans un avenir proche.

Jeune adulte, c'est dans le domaine des armes que Fadel montra une adresse hors du commun. Exacerbé par les attentes des villageois, il imposa cette supériorité auprès de tous les autres jeunes hommes, les battant les uns après les autres dans de cruelles victoires. Avant peu, Fadel briguait même la place de chef, qu'on lui refusa pourtant. Furieux de ce rejet, il quitta le village sous couvert de parfaire sa formation auprès de maîtres plus habiles.

La suite ne fut qu'une succession de maîtres d'escrime qui trouvaient flatteur d'enseigner à un héritier des dragons, ou qui trouvaient leur compte dans le défi que représentait l'apprentissage d'un élève aussi doué. C'est auprès de l'un d'eux que Fadel rencontra pour la première fois un autre héritier tel que lui. Tarik était diplomate auprès d'un Emir local et Fadel et lui se détestèrent immédiatement. Pendant les années qui suivirent, le jeune guerrier rongea son frein sous les quolibets fréquents que son adversaire à la langue agile lui adressait devant la cour, le traitant de frustre, se moquant de ses origines modestes.

Mais peu à peu, la puissance de Fadel montait. Il réunissait toujours d'avantage de guerriers sous ses ordres, et les hommes intriguaient pour servir sous un maître aussi prestigieux. Un culte de la personnalité autour de lui était encouragé par ses lieutenants et des démonstrations de force à l'entrainement. l'émir le couvrit de gloire quand il revint victorieux d'un raid contre des terres ennemies. Contre toute attente, il répondit aux piques que Tarik ne manqua pas de lancer par une invitation à le rejoindre dans sa prochaine mission. Ainsi, dit-il, les deux partageraient la même gloire, pour la satisfaction de leur maître.

Tarik ne revint jamais du raid suivant. Victime des ennemis, il fut incinéré sur place par les hommes de Fadel. Cela fit scandale à la cour. Il n'était que trop apparent que Fadel avait satisfait sa haine contre son rival. Peu à peu, une fracture se créa et s'élargit entre les courtisans et la caste des guerriers. l'émir ne vit pas ou ne pu pas enrayer le danger qui couvait. Les troupes de Fadel encourageaient un fanatisme vis à vis de leur chef et ne supportèrent bientôt plus l'arrogance de la cour. Mis au pied du mur, l'émir tenta de soumettre l'arrogance du guerrier par la force. Il échoua.

Les guerriers ravagèrent le palais et mirent à sac les appartements des nobles, violant leurs femmes et pillant leurs richesses. Fadel proclama que désormais, ils n'auraient plus ni maître, ni juges. Il déchira sa manche, arborant devant tous sur son biceps droit une étendue de peau claire marquée des dragons. Tous reconnurent la marque que portait Tarik au même endroit. Fadel proclama qu'il s'était approprié la puissance du courtisan en lui prenant sa marque, après l'avoir terrassé. Et ainsi, toujours périraient leurs ennemis...

Dernière modification par Sprotj (13 Feb 2008 23:26:58)

Hors ligne

 

#2 13 Feb 2008 01:34:05

Sprotj
Gros membre
Date d'inscription: 11 Feb 2008
Messages: 140

Re: [PNJ] Fadel Al Ghanem, chef de bande sanguinaire

(j'arrive pas a tout poster en une fois ?!)

Depuis, la bande de Fadel a été de toutes les occasions de se battre et d'accroitre sa puissance. Menés par un chef charismatique et auto-proclamé guidé par les dragons, les hommes de la troupe concilient fanatisme envers leur meneur et soif de victoire sur les castes jugées inférieures. Un homme faisant partie de ceux de Fadel Al Ghanem à l'assurance d'une vie violente et de jouir toujours plus de richesses, de femmes et de gloire.

En quinze ans, la troupe a rasé bien des villages et détruit bien des oasis. Pillant, raidant à tous va, la bande ne vit que dans le moment présent, se glorifiant de la peur qui accompagne la rumeur de leur approche et qui précède l'orgie de destruction.

Aujourd'hui agé de la trentaine finissante, Fadel Al Ghanem jouit sans fin des plaisirs que lui procurent ses pillages. Alcool, femmes, richesses, font son quotidien dont il se lasse sitôt consommés. Sa quête continue de le tenir en haleine car il a un but à long terme dont sa troupe n'est que l'outil. Il traque les autres héritiers des dragons pour leur arracher leur marque et, se découpant lui même la peau, l'incorporer à son propre corps. Ainsi s'approprie t-il leur force pour lui même.

Ses lieutenants connaissent son ambition et la respectent. Ils mènent discrètement leur enquête dans les terres conquises après chaque raid. Parallèlement, ils encouragent le culte de la personnalité envers Fadel. Des épreuves viriles et violentes éprouvent régulièrement les hommes. Les combats ne sont qu'une partie de ces épreuves qui poussent les hommes sur la pente glissante de la violence et de l'abandon de toute humanité. Souvent, un homme qui a montré trop de pitié ou de retenue est pris à partie par un lieutenant et se voit ordonner de montrer sa loyauté ou sa virilité. Viol devant ses compagnons d'une femme fraichement capturée, meurtre de prisonniers, incendie d'un bâtiment à l'architecture recherchée... Ces actes, accomplis sous les cris de victoire des autres hommes de troupes, détruisent rapidement la conscience même des plus retenus.

Tout est orchestré pour que la troupe possède tellement ses membres, que tout retour soit impossible.

Hors ligne

 

#3 13 Feb 2008 05:11:49

CXZman
Administrateur
Date d'inscription: 30 Jan 2008
Messages: 782

Re: [PNJ] Fadel Al Ghanem, chef de bande sanguinaire

... ah...
Sur certains hébergeurs y'a une limite de taille pour les champs de bdd. Free ne doit pas déroger à la règle.
Ça te donne une bonne raison de mettre des titres dans les paragraphes smile Ha !

Hors ligne

 

#4 13 Feb 2008 23:27:58

Sprotj
Gros membre
Date d'inscription: 11 Feb 2008
Messages: 140

Re: [PNJ] Fadel Al Ghanem, chef de bande sanguinaire

Voila j'ai rajouté le physique et qq titres pour améliorer la présentation.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson