Annonce

Capharnaüm fêtera ses dix ans - plus d'informations par ici

#1 31 Dec 2013 14:24:38

Naamah
Membre
Date d'inscription: 31 Dec 2013
Messages: 11

Parole : Garde Varégue.

Une parole perdue depuis plus de 300 ans.

La Garde Varégue

Les Guerriers qui suivaient cette parole étaient pour la plupart natif de Melkidonia. C'était des guerriers puissants, braves et farouches, certains les auraient qualifier d'assoiffé de sang. Lorsque qu'Agalanthe uni les peuples, il arriva face à Melkidonia, leurs coutumes rudes, leurs envies de guerroyer et de piller. Lui qui était natif de Septra, il les compris. C'est ainsi qui leur proposa un pacte, une mission, qui fit naître la Garde Varégue. Melkidonia se verrait attribuer la protection des biens et personnes de l'empire hors de son territoire.

Ainsi, pendant des siècles la Garde Varégue servit d'escorte aux représentants agalanthéens hors du cœur de l'Empire, fut la garde des divers bastions en terres sauvages, mata les rebellions des peuples vassaux et bien sûr fit parti des forces d'invasion. Cela rendit les Melkidoniens riches tout en leur faisant faire ce qu'il aimait faire le plus : la guerre.

Mais ce fut également eux qui subirent de plein fouet la lente dégringolade de l'Empire et la libération des peuples vassaux. La Garde Varégue sombra lorsque les Escartes devinrent des nations unies et que Thérème fut détruite, jusqu'à ne devenir plus qu'un vague souvenir dans les récits des érudits.

Initiation : Le plus souvent, les jeunes guerriers devenaient disciples de la Garde Varégue car leur père ou leur oncle y avait précédemment fait ses preuves. Mais il arrivaient qu'un membre imminent remarque un enfant ou un jeune au potentiel prometteur et qu'il décide de l'initier à la Parole, il suffisait pour cela qu'il soit né d'un homme libre.

Formation :
La Parole étaient enseignée dans l'école militaire de Melkidonia ou les casernes des bastions agalanthéens hors du cœur de l'Empire. Il arrivait également que des maîtres isolés, alloués par exemple à la protection d'un représentant agalanthéen, décident de prendre un disciple à leur charge. La formation est essentiellement basé sur le combat en lui même, que cela soit en duel ou en mêlée. De plus, de longs périples dans les endroits les moins hospitaliers du monde avaient lieu le plus souvent possible et s'accompagnaient de chasse aux créatures les plus dangereuses, dans le but de former les jeunes guerriers à la vie de voyage et aux combats en milieu hostile.

Effectif : Inconnu. Il n'y a plus réellement d'effectif, même si l'on soupçonne que certains ont continuer à faire survivre cette parole en formant quelques disciples éparses à travers le monde.

Caractéristique principale : Puissance
Compétences principales : Arme, Impressionner, Perception.
Vertu héroïque de substitut : Bravoure

1- Le bras d'un guerrier doit être fort et mortel.
Lors d'un combat, s'il obtient une Constellation sur une attaque il bénéficie d'un bonus aux dégâts égal à son niveau dans la Caractéristique Puissance.
(même que la parole de "Sainte Guerta qui Pourfendis le Dragon").

2- La seule défense d'un guerrier, doit être la peur qu'il inspire.
Le guerrier ajoute son score d'Impressionner à sa Défense Passive.
(inspiré de la parole de "Sainte Guerta qui Pourfendis le Dragon").

3- Nul ne doit pouvoir s'attaquer à un protégé sans être foudroyé par la mort.
Lorsque la personne protégée est attaquée, le Garde Varégue peut accomplir une défense active pour son protégé (a condition qu'il ne soit pas plus loin que Souffle x 2 m), il faut pour cela dépenser un nombre d'étoiles de bravoure par actions effectuées.
(inspiré de la parole "Le Soupçon des traîtres")

4- La mort appelle la mort.
Si le Garde obtiens une constellation sur le jet qui réduit les PVs de son adversaire à 0, il bénéficie d'une attaque gratuite dans cette même phase pour attaquer un autre adversaire à portée (non cumulable).
(inspirée de la parole de "Sainte Guerta qui Pourfendis le Dragon").

5- Le nombre d'ennemis ne doit pas influer sur la façon de combattre d'un guerrier.
S'il se trouve à 1 contre 2 ou plus, toutes les difficultés pour le toucher son augmenté de Bravoure points.
(même que la parole générique de guerrier, (cf des paroles et des hommes))

6- Soit un guerrier redoutable et tu deviendra un Héros.
Sur une constellation : on ajoute l'Héroïsme à la TA en Arme.
(inspiré de la parole de générique guerrier, (cf des paroles et des hommes))

Hors ligne

 

#2 03 Jan 2014 02:05:01

Curios
Grand membre
Date d'inscription: 13 Feb 2008
Messages: 345

Re: Parole : Garde Varégue.

Pas mal, c'est plutôt sympa comme bricolage. Comme ce sont des escortes, il pourrait aussi y avoir un niveau de parole pour déjouer les attaques en extérieur comme des embuscades.

Juste un petit détail sur Thérème, la ville a subit un fort cataclysme, mais elle n'a pas été rayée de la carte. Elle reste une ville importante avec des gens habitants les ruines de sa splendeur passée.


Yassin Ibn Aziz Abd Al Salif - Enquêteur des bas-fonds - Apprenti verbiste

Hors ligne

 

#3 03 Jan 2014 02:19:06

Naamah
Membre
Date d'inscription: 31 Dec 2013
Messages: 11

Re: Parole : Garde Varégue.

Et des mendiants qui "vivent dans des palais" :p
Je vais me relire et tâcher de rectifier ce qui peut laisser penser que Thérème est de l'histoire ancienne.

Pour ce qui est des embuscades, c'est une superbe idée! Je planche là dessus. Merci!

Je pense là mettre en 4éme parole...
Et ca donnerais plus d'importance à Percevoir, qui est tout de même une des caractéristique principale de cette Parole.

Peut-être :

- Une guerrier ne se laisse jamais surprendre.
Le Garde est devenue maître dans l'art de tendre et de percevoir les embuscades, ainsi il a un nombre de dés bonus, à ses jets liés, égaux à son Héroïsme.

Dernière modification par Naamah (03 Jan 2014 02:26:26)

Hors ligne

 

#4 26 Jan 2015 16:10:32

Thuban
Héritier de Mardûk ; Forgeur d'étoiles
Lieu: Carassine
Date d'inscription: 30 Apr 2008
Messages: 310

Re: Parole : Garde Varégue.

C'est sympa cette parole ! big_smile

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson